HEINRICH ISAAC - METAMORPHOSIS

Heinrich Isaac (1445-1517) est un des membres les plus représentatifs de ce groupe de compositeurs - Josquin des Prez, Jacob Obrecht, Pierre de La Rue, Alexander Agricola, etc. -  qui influence et boulverse la polyphonie italienne et européenne du début de la Renaissance.

 

Compositeur à la cour d'Innsbruck, Isaac quitte l’Autriche en 1494 pour entrer au service de Laurent de Médicis, à Florence comme maître de coeur et organiste à la mort Antonio Squarcialupi. Lorsque les Médicis sont chassés de Florence par Savonarole, Isaac est engagé par Maximilien 1er, souverain du Saint Empire, à Vienne. Il ne retournera en Italie qu'en 1502 partageant son temps entre Ferrare et Florence, où il meurt en 1517.

 

Isaac est un des musiciens les plus prolifiques de son temps. Il nous a laissé plus de 40 messes, 350 motets, d'innombrables chansons en italien, allemand et français, fantaisies et pièces instrumentales.

 

Compositeur de talent, souvent comparé à Josquin par ses contemporains, Isaac révèle un style des plus originaux et anticonventionnels de son époque.

 

La virtuosité de ses contrepoints est prodigieuse. De véritables alchimies sonores et métamorphoses prévoyant la réorganistaion de chansons et cantus firmus qui anéantissent toute frontière entre musique sacrée et profane. Isaac joue avec les notes, les entrelacs, les métissages, les mathematiques; il superpose textes latins et séculiers, enchevêtre et mêle chansons et motets avec une fantaisie et une invention qui rappelle les créations de cusines les plus audacieuses.

 

C'est avec une sélection de ses créations les plus inspirées que Daedalus célèbre le 500ème anniversaire de la mort d'Isaac.

Morte que fay - Heinrich Isaac
Fortuna disperata / Sancte Petre - Heinrich Isaac
Fortuna disperata / He Robinet - Heinrich Isaac
Fortuna disperata - Anonyme
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now