Yitgadal

Rimanti in pace

Gagliarda a 5, detta la Massara

Ond'ei di morte

LES DEUX AMES DE SALOMON

Étonnamment, la personnalité de Salomone Rossi (1570 c. – 1630 c.) n'a pas, jusqu'à ce jour, fait l'objet d'études systématiques, ni de projets discographiques spécifiques; encore moins a-t-on fait place, dans les Festivals et les programmes de concerts, à une production musicale dont la qualité et la diversité auraient dû aiguiser la curiosité de beaucoup. Tout cela paraît encore plus étrange, si l'on songe que Salomone Rossi représente un cas unique dans l'histoire de la musique.

 

Située au carrefour des cultures chrétienne et judaïque, et constituant l'un des axes essentiels du passage entre Prima et Seconda Prattica, entre la polyphonie renaissante et la monodie accompagnée – sa production musicale révèle, sans aucun doute, une des personnalités les plus originales de son temps. S'il est vrai que, d'une part, l'introduction de la polyphonie dans la tentative de "réformer" la musique synagogale témoigne de l'engagement novateur du compositeur au sein de la culture juive, on ne peut nier, d'autre part, la présence de cette même énergie dans le domaine de la musique occidentalo-chrétienne.

 

Si les premières œuvres de Salomone Rossi, les Canzonette et Il Primo Libro dei Madrigali, nous montrent un musicien encore empreint du climat et de la culture de la Renaissance, les Sonate per violino et La Maddalena le voient, déjà, activement engagé dans des thèmes et des formes ressortissant au baroque.

 

L'Ensemble Daedalus a choisi de faire du "cas" Rossi à la fois son prochain projet discographique, et le thème à la base d’un  programme de concert.

Voici donc les informations relatives à Salomone Rossi, ainsi que les autres programmes de l'Ensemble Daedalus. Nous formons l'espoir que vous y trouverez de quoi satisfaire aux exigences de votre prochaine programmation.